Évolution des espaces de travail
17.06.2021

Espaces de travail post-covid : vers un nouveau concept d'efficacité ?

La pandémie de Covid-19 a transformé nos modes de vie et de travail de manière accélérée en catalysant certaines tendances déjà présentes auparavant. Ainsi, la crise sanitaire a mis en lumière les limites de l'open-space souvent dense et uniforme, le télétravail s’est largement démocratisé en moins d’un an, et de nombreux travailleurs sont partis se mettre au vert. Si l’on parle davantage des entreprises avec leurs impressionnants kilomètres de bureaux désertés, le monde de l’éducation n’en a pas été pour autant moins secoué.

Alors observons les changements et comptabilisons-les « plus » de ce monde du travail de demain dont la somme doit aboutir à « plus » d’efficacité.

Vers un espace de travail « plus » libre et « plus » connecté

Tout, partout et tout le temps tend à devenir le nouveau credo.

Selon une étude 2021 de JLL, 66% des français aspirent à conjuguer travail au bureau, à la maison et dans des tiers-lieux. Hybride, l’expérience de travail future devra intégrer les attentes de chacun. Vie privée et vie professionnelle s’entremêlent mais travailler sur un coin de la table de la cuisine ne se révèle pas comme une évidence pour tous. Aussi, les bureaux ont encore de beaux jours devant eux à condition d’en réinventer les usages. L’école est confrontée aux mêmes défis (modalités de travail hybrides ou full-remote, désynchronisation des temps d’apprentissage et porosité des lieux d’apprentissage).

Selon le sondage réalisé par BureauxLocaux, 71 % des répondants estiment ainsi qu’il est utile de venir au bureau pour voir ses collègues et échanger avec eux ; 66 % pour faire avancer les projets et communiquer avec l’équipe, 39% pour rester motivé et bien connaître l’entreprise. Le poste de travail individuel occupe de moins en moins de mètres carrés au profit des espaces d’animation collective, qui s’agrandissent. Ces derniers deviennent des lieux de vie pour collaborer et se rencontrer et doivent être conçus de manière réversible et parfaitement flexible afin de favoriser la créativité en s’adaptant en permanence aux besoins fluctuants de leurs usagers.

Les lieux s’affranchissent des codes et des contraintes techniques : l’interdisciplinarité rassemble tous les métiers, plusieurs milieux, par exemple entreprise et éducation, coexistent parfois ensemble au sein d’un même lieu, les espaces sont décloisonnés et multifonctionnels. Et nos tableaux mobiles et grandes dimensions répondent parfaitement à ces besoins de nomadisme et d’ultra flexibilité !

Par ailleurs, la crise sanitaire aura permis d’apprendre à mieux maitriser les outils technologiques. Collaborer à la fois en distanciel et en présentiel se fait d’autant plus facilement que la technologie est intégrée de façon transparente comme avec nos solutions pour technologies interactives conçues pour une expérience sans couture. Un paperboard numérique mobile permet ainsi à vos collaborateurs d'improviser une réunion partout. De plus, équipés de caméra, les écrans interactifs tactiles permettent des visioconférences entre collaborateurs en télétravail et en présentiel. 

Vers un espace de travail « plus » qualitatif et « plus durable »

Certes des protocoles sanitaires ont été mis en place mais les entreprises et écoles doivent aujourd’hui proposer plus qu’une expérience aseptisée pour motiver leurs usagers. Les entreprises doivent repenser les lieux et les « ressourcer ».

Le bien-être et les lieux offrant repos visuel et sensoriel sont mis au centre des parcours : les micro pauses rendent aussi plus productifs ! De même, les entreprises doivent être en mesure de proposer de plus en plus de services, comme dans l’hôtellerie, à leurs salariés : café/ cafétéria, jardins ou terrasses, restaurant, conciergerie, proximité et porosité avec la ville…

L’environnement de travail idéal doit répondre aux besoins fondamentaux, offrir lumière naturelle, confort thermique, calme ou contrôle sur le niveau sonore, ergonomie, respecter les cycles de concentration et les rythmes d’interaction.

Les interactions - formelles ou informelles, courtes ou longues, à deux/trois ou en à tout un groupe en mode transversale - nécessitent une variété d’espaces et d’ambiances différentes afin de favoriser la créativité et la naissance de nouvelles idées. Les salariés souhaitent avoir le choix. Autant de besoins auxquels les tableaux des collections Glassboard ou Mondi répondent en apportant des réponses sur mesure avec la possibilité de jouer avec les couleurs, les matériaux et les fonctions (acoustique, végétal, projection).

Autre conséquence de la crise sanitaire, les environnements se veulent plus durables avec une faible empreinte carbone. Et depuis longtemps, Vanerum a engagé des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre depuis la conception des produits, leur transport, en passant par la préservation et la traçabilité des ressources, une politique d'achat responsable jusqu'à la réduction et la valorisation des déchets de production.

Enfin gageons que tous ces « plus » sauront faire oublier le côté fonctionnel pour laisser le champ libre à la créativité et doper la productivité au bureau comme à l'école !